Chapitre n° : La tension électrique

Chapitre n° 4: La tension électrique. Objectifs : connaître la différence entre une tension continue et une tension alternative ;; savoir créer une tension alternative  ...

ads

un extrait du document



Chapitre n° 4: La tension électrique
Objectifs :
1. connaître la différence entre une tension continue et une
tension alternative ;
2. savoir créer une tension alternative ;
3. connaître les caractéristiques d'une tension alternative ;
4. savoir utiliser un oscilloscope pour déterminer l'amplitude
et la période ;
I _ Création d'une tension alternative Pour créer une tension alternative, on a besoin :
_ d'une bobine de fils de cuivre dénudés ;
_ d'un aimant ou d'un électroaimant ;
_ d'un dispositif capable de faire tourner l'aimant. Il suffit alors de faire tourner l'aimant ou l'électroaimant devant la
bobine de fils de cuivre.
_ plus l'aimant tourne vite, plus le spot monte et descend
rapidement
_ plus l'aimant est éloigné, moins le spot monte haut ou
descend bas.
Donc la vitesse de rotation et la distance de l'aimant influence le
déplacement du spot. L'aimant va déplacer les électrons, tantôt dans un sens, tantôt dans
l'autre en fonction des faces nord et sud. Les électrons vont se mettre à
« vibrer ». On a produit ainsi un courant dit alternatif.
L'ensemble du dispositif s'appelle un alternateur.
Pour créer une tension alternative, on fait tourner un aimant devant une
bobine fils de cuivre dénudés.
II _ Différence entre tension continue et tension alternative
[pic]
[pic]
III _ Caractéristiques d'une tension alternative
1°) Amplitude et tension efficace
a) L'amplitude ou tension maximale
On appelle amplitude, notée Umax, la valeur maximale de la tension.
Elle représente la distance entre l'axe des abscisses et un des sommets ou
des minimums.
Remarque : Si on mesure la distance entre deux sommets ou deux minimums,
cela correspond au double de l'amplitude Pour calculer l'amplitude sur l'écran de l'oscilloscope, on compte le
nombre de carreaux verticaux qui séparent l'axe des abscisses à un sommet.
On multiplie ce nombre par la valeur d'un carreau vertical. [pic] Umax = (nombre de carreaux verticaux) x (sensibilité verticale)
La sensibilité verticale correspond à la valeur d'un carreau vertical. Elle
est déterminée par la valeur indiquée sur l'oscilloscope et s'exprime en
volts/div. Exemple : Si la sensibilité verticale est de 2 V/div. Cela signifie qu'un
carreau vertical vaut 2 volts.
b) Tension efficace Ueff La tension efficace représente qu'il faut à un appareil pour fonctionner
normalement.
[pic]
|Tension mesurée |Avec le générateur de 6V |Avec le générateur de 12V |
|Umax (v) | | |
|Ueff (v) | | |
|Rapport | | |
|Umax / Ueff | | |
Un oscilloscope mesure Umax et permet de voir la forme du signal
électrique contrairement au voltmètre. On observe que le rapport Umax /
Ueff est pratiquement constant et égale à 1,414 (c'est-à-dire racine
carrée de 2).
La tension efficace Ueff est la valeur moyenne de la tension alternative.
Elle est donc inférieure à Umax.
[pic]
2°) Période et fréquence a) Période T La période, notée T, est la durée mise par le spot pour parcourir le motif
élémentaire. On la mesure en seconde (s). [pic]
Elle correspond à la distance qui sépare deux sommets ou deux minimums
consécutifs.
Comme pour l'amplitude, on détermine la période à l'aide d'un oscilloscope. On compte alors le nombre de carreaux horizontaux que l'on multiplie par la
valeur d'un carreau horizontal. T = (nombre de carreaux horizontaux) x (sensibilité horizontale) La sensibilité horizontale (ou durée de balayage) indique la valeur d'un
carreau horizontal.
Elle est inscrite sur l'oscilloscope en face de l'index du bouton de
balayage. Elle s'exprime en s, ms/div. Conversion : 1 ms = 0,001 s ; 20 ms = 0,02 s Exemple : si la sensibilité horizontale est réglée sur 20 ms/div (ou
carreau) et que la distance entre deux sommets est de 8 carreaux, Alors
T = 8 x 20 = 160 ms = 0,16 s Certains phénomènes (les saisons, les éclipses, ...) se reproduisent dans
le temps. On dit qu'ils sont périodiques.
b) La fréquence F On appelle fréquence F l'inverse de la période. Elle s'exprime en Hertz de
symbole Hz.
[pic]
La période doit être obligatoirement en seconde pour effectuer le calcul de
F. La fréquence est le nombre de fois que le motif élémentaire apparaît
pendant une seconde.
Ainsi si la tension alternative a une fréquence de 50 Hz, cela signifie que
le motif élémentaire se répète 50 fois en une seconde. Il existe des multiples du Hertz :
1 kHz = 1000 Hz ;
1 MHz = 1000000 Hz ;
1 GHz = 1000000000 Hz. III _ Le courant alternatif Le courant alternatif, comme la tension alternative possède une amplitude
Imax, une intensité efficace Ieff, une période et une fréquence.
Lorsque le courant est alternatif, les électrons vont, tantôt dans un sens,
tantôt dans l'autre.
-----------------------
Une tension continue est constante au cours du temps. Symbole d'un générateur
[pic]
Remarque :
Un générateur de tension continue possède des bornes + et - Une tension alternative varie au cours du temps. Elle est, tantôt au
dessus, tantôt en dessous de l'axe des abscisses. Symbole d'un générateur
[pic]
Remarque :
Un générateur de tension alternative ne possède pas de bornes + et -
ads