REPRODUCTION ET HEREDITE 6 semaines - Free

ADN, mutation? Chapitre 3 Biodiversité et évolution. Apparition et disparition d' espèces au cours du temps. Maintien des formes aptes à se reproduire, hasard, ...

ads

un extrait du document


LES EXERCICES INDIQUES FONT REFERENCE AU
LIVRE DE 3EME EDITION HACHETTE PROGRAMME SCIENCES DE LA VIE ET DE LA TERRE 3EME
Thème 1 / le vivant et son évolution Chapitre 1 La parenté des êtres vivants
Caractères partagés et classification,
Les grands groupes d'êtres vivants, leur parenté et évolution
La place de l'homme dans la classification Chapitre 2 Diversité et stabilité génétique des êtres vivants
Phénotypes / génotypes et action de l'environnement
ADN, mutation... Chapitre 3 Biodiversité et évolution
Apparition et disparition d'espèces au cours du temps
Maintien des formes aptes à se reproduire, hasard, sélection naturelle Chapitre 4 Nutrition et organisation des plantes à l'échelle cellulaire
Stomates, poils absorbants, système assurant la circulation de matière,
stockage et interaction avec les microorganismes.
Thème 2 Corps humain et santé Chapitre 1 Le monde microbien et la santé
L'ubiquité(omniprésence) et diversité des microorganismes
Réactions immunitaires
Mesures d'hygiène, vaccination, action des antiseptiques et des
antibiotiques Chapitre 2 Des comportements responsables dans le domaine de la sexualité
(Respect, choix, PMA, ...) Thème 3 / la planète Terre, l'environnement et l'action humaine Ecosystèmes et activités humaines
Un monde vivant organisé en écosystème (exemple local, comparaison)
Activités humaines et impacts locaux
Activités humaines et impacts globaux (Exploitation des énergies fossiles) THEME 1 LE VIVANT ET SON EVOLUTION CHAP 1 LA PARENTE DES ETRES VIVANTS
OBJECTIF : Définir la notion de groupe et élaborer une classification
1. CARACTERES PARTAGES ET CLASSIFICATION :
Pour classer les êtres vivants, il faut repérer les différents caractères
qu'ils possèdent.
On appelle groupe un ensemble d'espèces qui partagent les mêmes caractères.
Les différents groupes peuvent s'emboiter en fonction des caractères qu'ils
ont en commun et constituer une classification.
Cette classification permet de déterminer quelle espèce est plus proche
d'une autre espèce. Fiche clefs de détermination invertébrés-vertébrés
2. LES GRANDS GROUPES D'ETRES VIVANTS, LEUR PARENTE ET EVOLUTION : Fiche arbre phylogénétique des vertébrés
La présence de tel ou tel caractère en commun permet d'établir des liens de
parenté entre les êtres vivants.
Ils ont donc un ancêtre commun qui a transmis ce caractère à tous ses
descendants. Plus les êtres vivants partagent de caractères communs, plus leur parenté
est étroite. Ces relations de parenté sont représentées sous forme d'un arbre
phylogénétique qui traduit une évolution du monde vivant. Exercice d'évaluation : Construisez l'arbre phylogénétique des animaux
suivants : . Poule
. Saumon
. Escargot
. Araignée
. Chien 3. PLACE DE L'HOMME DANS L'EVOLUTION : Fiche sur la lignée humaine Projection d'un extrait du film L'ODYSSEE DE L'ESPECE (3'10) L'espèce humaine est apparentée avec toutes les autres espèces et s'inscrit
donc dans le processus de l'évolution. L'espèce la plus étroitement apparentée à l'homme est le chimpanzé. Il y a
environ 2,5% de différences entre les chromosomes de l'homme et ceux du
chimpanzé. Projection d'un extrait du film L'ODYSSEE DE L'ESPECE 2 (25'29) CHAP 2 DIVERSITE ET STABILITE GENETIQUE DES ETRES VIVANTS
OBJECTIF : Définir les caractères innés et acquis
1. PHENOTYPES, GENTOYPES ET ACTION DE L'ENVIRONNEMENT : RAPPELS : En 4ème, nous avons pu observer que la reproduction conduisait à la fusion
d'un spermatozoïde et d'un ovule, phénomène appelé fécondation.
La cellule - ?uf qui en résulte va donner un embryon qui ressemblera, plus
ou moins, aux parents.
CARACTERES DE L'INDIVIDU ET VARIATIONS INDIVIDUELLES :
Exercice d'évaluation : Fiche élève N°1
Chaque homme ou femme présente les caractères de l'espèce humaine.
Mais, chaque être - humain est différent des autres. Certains caractères sont transmis par les parents, de génération en
génération : ce sont des caractères héréditaires. Ils sont également dits
innés (à la naissance) D'autres sont liés aux conditions de vie (exemples : l'exposition au
soleil modifie la couleur de la peau, le sport favorise le développement
des muscles, ...). Ces modifications ne sont pas héréditaires et ne sont donc pas transmises.
Elles sont acquises au cours d'un apprentissage. A faire: Exercice 2 page 24
OBJECTIF : Définir un caryotype LE SUPPORT DE L'INFORMATION HEREDITAIRE : VOIR T.P N°1 a. Les chromosomes : Nous savons que l'information génétique est située dans le noyau de la
cellule.
On trouve des filaments cellulaires appelés chromosomes.
L'ensemble ordonné de ces chromosomes constitue le caryotype.
Il est le même pour toutes les cellules d'un même organisme. Ils sont, deux
à deux, morphologiquement semblables : On parle de chromosomes homologues. Le caryotype humain présente 23 paires de chromosomes.
La 23éme paire est formée de deux chromosomes semblables chez la femme: XX
mais différents chez l'homme: XY.
Le sexe est déterminé dès la cellule ?uf. A faire: Exercice 3 page 25
OBJECTIF : Définir les gènes et leur rôle b. Le caryotype : Exercice d'évaluation : exercices 3 et 4 page 19
L'analyse de certains caryotypes permet de détecter des maladies
génétiques. Elles sont dues à la présence d'un chromosome supplémentaire
(ex : trisomie 21) ou à un dysfonctionnement de la lecture
du chromosome. VOIR T.P N°2 (problèmes génétiques) Les chromosomes homologues portent au même endroit des informations
spécifiques appelées gènes.
Un gène peut exister sous des versions différentes qu'on appelle allèles.
Ils peuvent être dominants ou récessifs.
Un chromosome porte des milliers de gènes. On en déduit que les chromosomes
homologues sont génétiquement différents.
A faire: Exercice 9 page 41
OBJECTIF: Décrire la division cellulaire.
LA TRANSMISSION DE L'INFORMATION:
a. La division cellulaire: FICHE étapes de la mitose VOIR T.P N°3 La multiplication cellulaire se fait par l'intermédiaire d'un phénomène
appelé mitose. Durant cette division, les deux brins (les chromatides) de chaque
chromosome se séparent et migrent, chacun, d'un côté de la cellule. Les
deux lots de chromatides obtenus sont génétiquement identiques. Les deux cellules sont ensuite séparées par une nouvelle membrane
plasmique. Chaque cellule - fille ne récupère que la moitié du cytoplasme
de la cellule - mère, mais possède autant de chromosomes que la cellule-
mère.
A la fin, les chromosomes sont constitués d'un seul brin (chromatide).
Pour revenir à l'état initial, la duplication va reproduire le deuxième
brin manquant du chromosome.
La durée totale de cette division est d'environ une heure.
Exercice d'évaluation: Exercice 7 page 55
OBJECTIF: Décrire les conséquences de la division cellulaire des cellules
reproductrices
(appelées également gamètes. Exemples : un spermatozoïde ou un ovule)
b. Comment se fait la transmission de certains gènes d'une génération à
l'autre ? OBSERVATION : Il y a 23 chromosomes dans les gamètes humains PROBLEME : Comment le nombre des chromosomes dans une cellule passe-t-il de
46 à 23?
FICHE étapes de la méiose
Dans les organes reproducteurs (testicule et ovaire), les cellules, à
l'origine des gamètes vont subir une division appelée méiose. Les chromosomes homologues se disposent de part et d'autre de la cellule,
avant de se séparer. On passe, donc, de 2n chromosomes à n chromosomes. (Au terme de la méiose, on obtient quatre cellules à n chromosomes). Au cours de la fécondation, il y a une mise en commun des chromosomes du
spermatozoïde et de l'ovule.
Le caryotype d'un individu comporte, donc, 23 chromosomes d'origine
maternelle et 23 chromosomes d'origine paternelle. VOIR T.P N°4
4. L'HEREDITE: La transmission des chromosomes, d'une génération à l'autre, fait
intervenir trois fois le hasard:
- Au moment de la formation des spermatozoïdes.
- Au moment de la formation des ovules.
- Au moment de la fécondation. Chaque être humain reçoit, donc, de ses parents une combinaison de gènes
qui lui est propre. A l'exception de vrais jumeaux, deux individus ne
peuvent être génétiquement identiques.
FICHE DE PREPARATION A L'EXPOSE ORAL
A faire: Exercice 6 page 69 2. ADN ET MUTATIONS :
Le matériel génétique :
VOIR T.P extraction de l'ADN Le support du code génétique est constitué par une molécule d'ADN (Acide
Désoxyribonucléique). C'est une longue molécule qui se présente sous forme
d'un filament correspondant à une chromatide (un brin du chromosome).
1 molécule d'ADN = 1 chromatide (ou brin de chromosome) OBJECTIF : Décrire les conséquences de la division cellulaire des cellules
reproductrices
(appelées également gamètes. Exemples : un spermatozoïde ou un ovule)
Comment se fait la transmission de certains gènes d'une génération à
l'autre ?
OBSERVATION : Il y a 23 chromosomes dans les gamètes humains PROBLEME : Comment le nombre des chromosomes dans une cellule passe-t-il de
46 à 23 ?
FICHE étapes de la méiose
Dans les organes reproducteurs (testicule et ovaire), les cellules, à
l'origine des gamètes vont subir une division appelée méiose. Les chromosomes homologues se disposent de part et d'autre de la cellule,
avant de se séparer. On passe, donc, de 2n chromosomes à n chromosomes. (Au terme de la méiose, on obtient quatre cellules à n chromosomes). Au cours de la fécondation, il y a une mise en commun des chromosomes du
spermatozoïde et de l'ovule.
Le caryotype d'un individu comporte, donc, 23 chromosomes d'origine
maternelle et 23 chromosomes d'origine paternelle. VOIR T.P N°4 L'HEREDITE : La transmission des chromosomes, d'une génération à l'autre, fait
intervenir trois fois le hasard:
- Au moment de la formation des spermatozoïdes.
- Au moment de la formation des ovules.
- Au moment de la fécondation. Chaq
ads