ALARME INTRUSION

Pour un meilleur niveau de sécurité, un système de surveillance de la ligne ... En particulier pour la tempo d'entrée ce temps devra être le plus cour possible, en effet .... Le support sur lequel est fixé le détecteur n'est pas assez rigide et vibre.

ads

un extrait du document


ALARME INTRUSION
En 1998 : 175 000 résidences principales et 25 500 résidences
secondaires ont été cambriolées.
En 2002 : 216000 (50%) cambriolages concernent les résidences
principales, 26000 (6%) les résidences secondaires et 190000 (44%) les
locaux professionnels. 80% des vols ont lieu le jour, dont une grande partie entre 14H00 et 16H00. Les cambrioleurs passent par : - La porte dans 80% des cas.
- La fenêtre dans 15% des cas.
- Autre (dont le toit) dans 5% des cas En général, le voleur n'insiste pas au delà de 5 minutes, d'ou l'importance
de bien protéger la porte d'entrée et toutes les issues facilement
accessibles.
. 80% des cambriolages ont lieu en ville et 13% seulement sont élucidés.
La sonnerie d'une alarme ferait fuir près de 95% des intrus. Un argument
majeur pour s'équiper ! 1. LES NORMES : L'APSAD A partir d'une certaine valeur assurée, une compagnie d'assurance peut
exiger, afin de couvrir le sinistre vol, l'installation d'un système
d'alarme vol agréé (R50 ou R55), avec délivrance d'un certificat de
conformité. Cela veut dire que l'installation doit être réalisée suivant les règles
définies par l'APSAD (Assemblée Plénière des Sociétés d'Assurance Dommage),
et que l'installateur doit être qualifié.
L'APSAD établit les spécifications techniques pour les entreprises, cet
organisme a été créé par les assurances et les professionnels. Règle R81 : Règle d'installation DETECTION INTRUSION
Obligation d'installer du matériel NFA2P.
Ancienne règle :
R50 : Habitations principales et secondaires
Et
Règle R55 : Bâtiments professionnels NFA2P : Normes Françaises Assurances Prévention Protection. 2. PRINCIPE
La détection anti-intrusion a un double objectif :
- Eviter l'intrusion d'une personne non désirée sur un site
protégé par effet de dissuasion,
- Alerter par tout moyen de l'intrusion d'une personne dans une
zone protégée. Une alarme intrusion doit tenir compte notamment :
- De la protection mécanique existante et
surtout des points faibles.
- De l'emplacement et de la nature des issues.
- Des possibilités de déplacement d'un intrus à
l'intérieur des locaux (chemin de
pénétration).
- De la localisation des valeurs à protéger.
- D'éventuels éléments perturbateurs (animaux,
chauffage...).
- De l'isolement de l'habitation.
- Du mode d'occupation des locaux.
Détection Exploitation Alarme Action a) LA DETECTION
1) Détecter précocement : Un système de détection d'intrusion est la mise en ?uvre de moyens de
détection automatiques tels que des capteurs ou des détecteurs, pour
signaler la présence, l'effraction ou la tentative d'effraction d'un intrus
dans une zone surveillée. La finalité des systèmes d'intrusion est d'améliorer la sécurité des
locaux protégés. Ces systèmes s'inscrivent dans un ensemble de moyens de
lutte contre la malveillance. Pour rendre maximale l'efficacité du système
de détection d'intrusion, il convient que celui-ci soit intégré aux
dispositifs de sécurité physique ( dont les moyens mécaniques de protection
) et réponde aux procédures d'installations et d'exploitation appropriées. [pic] [pic]
2) La détection périphérique :
La détection périphérique met en ?uvre des dispositifs placés à
l'extérieur des locaux ou bâtiments protégés. Ces dispositifs
interviennent avant que les intrus n'aient pu atteindre le local visé.
Ils se composent entre autres :
- De tout type de barrières extérieures (barrières
hyperfréquence, barrières infrarouge, ...),
- De détecteurs enterrés (détecteurs sismiques, détecteurs de
pression,
câbles rayonnants, ...),
- De clôtures électriques,
- De vidéosensors,
- Etc.
3) La détection périmétrique :
La détection périmétrique met en ?uvre des dispositifs qui réagissent
aux contacts, aux chocs, à un bris de glace. Ces dispositifs
interviennent lorsque les intrus se préparent à pénétrer dans le local
visé.
Ces dispositifs mettent en ?uvre :
- Des contacteurs magnétiques,
- des détecteurs de chocs (détecteur de bris de vitre,
détecteur sismique, ...),
- Etc. 4) La détection volumétrique :
La détection volumétrique met en ?uvre des dispositifs de détection de
mouvements. Ces dispositifs interviennent lorsque les intrus ont
pénétré dans le local visé.
Ces dispositifs mettent en oeuvre :
- Des détecteurs infrarouge passifs,
- Des détecteurs ultrason,
- Des détecteurs à hyperfréquences,
- Des vidéosensors,
- etc.
5) La détection ponctuelle
La détection ponctuelle met en ?uvre des dispositifs qui réagissent
aux contacts, aux chocs Ces dispositifs interviennent lorsque les
intrus s'attaquent à des objets de valeur (coffre fort, vitrine,
tableau...).
Ces dispositifs mettent en ?uvre :
- Des contacteurs magnétiques,
- des détecteurs de chocs (détecteur de bris de vitre,
détecteur sismique, ...),
- Etc. b) L'EXPLOITATION 1) Clavier ou clé électronique Mises en/hors service : Les mises en/hors service peuvent être réalisées soit par :
- clavier à l'aide de codes.
- serrure à clef.
- serrure électronique
- télécommande
- badge
chacune avec ses avantages et inconvénients.
Le clavier permet le paramétrage ainsi que la maintenance de
l'installation et peut à tout moment vérifier l'état de l'installation .
2) La centrale
La centrale, c?ur du système, surveille la présence secteur, la charge
batterie, les fusibles, assure la gestion des codes (centrale avec clavier)
et des utilisateurs, et lorsque le système est en service prend en charge
les informations reçues des détecteurs, déclenche sirènes, transmetteur
téléphonique, relais d'éclairage...
De trois à plusieurs centaines de points d'alarmes et de une à
plusieurs centaines de sorties, les centrales actuelles ont une
fonctionnalité élevée.
Une ou plusieurs zones pouvant être temporisées ou immédiates ou
permanentes (24/24).
Une ou plusieurs zones peuvent être également programmées en marche
partielle.
Il est possible de réunir plusieurs zones en groupes et que chaque
groupe puisse être activé ou désactivé de manière indépendante.
Les mises en/hors service à distance sont devenues des options
courantes.
La possibilité de raccorder d'autre type de capteurs que ceux d'alarme
(détecteur d'incendie, d'inondation, d'alarme technique...) avec un
fonctionnement différent de la centrale pour chaque catégorie d'alarme font
parti des possibilités des centrales récentes.
L'alimentation généralement fournit par le secteur est secourue par
une batterie (autonomie : 36H minimum +30mn de fonctionnement).
3) La télémaintenance Utilisé par un technicien de l'entreprise mandatée par le client,
permet la maintenance et la mise à jour du système à distance à l'aide d'un
ordinateur. c) L'ALARME
1) Sirène et flash
- sirène intérieur, elle joue sur le psychisme et évite à l'intrus
de pouvoir se concentrer. - sirène extérieure de forte puissance, possédant sa propre batterie
chargée en permanence par la centrale, elle fait fuir l'intrus. Son
fonctionnement est limité à 3 minutes en continu, évidement chaque nouvelle
détection réarme la sirène pour 3 autres minutes.
Faire une demande en mairie pour l'installation d'une sirène
extérieure. Le Flash : - intérieur : retire à l'intrus le bénéfice de l'obscurité.
- extérieur : facilite la localisation en cas d'alarme. 2) Le transmetteur téléphonique
Le transmetteur téléphonique relie votre système à l'extérieur soit
pour alerter des proches soit pour alerter une centrale de
télésurveillance. Et elle permet aussi de faire de la télémaintenance avec
l'entreprise d'entretien de votre installation.
3) L'écoute
L'écoute est un dispositif de levée de doute et permet, en cas
d'alarme, de s'assurer du bien fondé de l'alarme en écoutant via un micro
ce qui se passe dans un local. Evidemment les sirènes ne doivent pas
fonctionner à ce moment là. Cette option est en principe lié avec un
abonnement chez un télésurveilleur. Quelques sociétés de télésurveillance
permettent également la levée de doute par caméra vidéo. d) L'ACTION 1) Le voisinage Peut vous prévenir en cas d'infraction. 2) Le télésurveilleur Lors d'un déclenchement de l'alarme, la centrale via le transmetteur envoie
un message préenregistré au télésurveilleur, qui prendra les mesures
conservatoires, décidé avec vous, en cas de d'effraction, d'incendie... Pour un meilleur niveau de sécurité, un système de surveillance de la
ligne téléphonique paraît indispensable car c'est de celle-ci que dépend la
protection.
[pic]
3. L'installation a) Généralités L'installation du système électronique de sécurité est réalisée en
canalisations encastrées par gaines ou sous tubes (auc
ads